Policy brief on youth contraceptive discontinuation


Ados May
 

--En français ci-dessous--

 

The PACE Project is delighted to announce the launch of a new best practices policy brief on sustaining youth contraceptive use. The brief is available in English and French here.

 

In many countries, youth ages 15 to 24 have higher rates of contraceptive discontinuation than older women. Youth may be particularly sensitive to side effects and face significant barriers to accessing quality family planning care, including provider bias. Policies that support high-quality counseling, active follow up mechanisms between appointments, and access to the full complement of contraceptive methods are best practices for sustaining youth contraceptive use.

 

The brief explores the unique patterns and drivers of contraceptive discontinuation among youth based on new analysis of Demographic and Health Survey and Service Provision Assessment data. It outlines policy and program strategies to address obstacles to contraceptive continuation among young women who wish to prevent, delay, or space pregnancies.

 

Please share with colleagues. We hope you will reach out to Cathryn Streifel, the author of the policy brief, at cstreifel@... with any questions or expressions of interest. Please also join us in promoting the policy brief on social media using our social media toolkit, which provides sample social media posts and graphics. Stay tuned for a forthcoming companion PowerPoint presentation that can be a useful advocacy tool for youth leaders. We look forward to discussing policies and strategies to sustain youth contraceptive use.

 

Sincerely,

Cathryn Streifel

 


Le projet PACE a le plaisir d'annoncer le lancement d'une nouvelle note de politique – en anglais et en français – sur les bonnes pratiques pour soutenir l’utilisation durable des contraceptifs chez les jeunes.

 

Dans de nombreux pays, les jeunes femmes affichent des taux d’abandon de la contraception plus élevés que ceux de leurs aînées. Dans tous les groupes d'âge, les taux d'abandon de la contraception sont aggravés par la mauvaise qualité des soins et par les effets secondaires des contraceptifs. Toutefois, si les jeunes peuvent être particulièrement sensibles à ces derniers, ils font également face à d'importants obstacles spécifiques pour accéder à des soins de planification familiale de qualité, incluant les préjugés des prestataires. Les politiques favorisant le counseling de haute qualité, des mécanismes de suivi actif et l'accès à la gamme complète des méthodes de contraception constituent les bonnes pratiques pour assurer un usage durable de la contraception chez les jeunes.

 

Cette note de politique décrit les schémas d'abandon de la contraception chez les jeunes. Elle présente une nouvelle analyse des principaux éléments d'insatisfaction quant aux services de planification familiale chez les jeunes pouvant contribuer à l'abandon de la contraception et décrit les stratégies politiques et programmatiques susceptibles d'encourager la poursuite de la contraception chez les jeunes femmes souhaitant éviter, retarder ou espacer les grossesses.

 

Veuillez partager avec vos collègues. Nous espérons que vous contacterez Cathryn Streifel, auteur de la note de politique, à cstreifel@... pour toute question ou manifestation d'intérêt. N'hésitez pas à vous joindre à nous pour promouvoir la note de politique sur les médias sociaux en utilisant notre boite à outils. Une présentation PowerPoint sera bientôt disponible pour l'utilisation de ces résultats par les jeunes leaders d'organisation.

 

Nous espérons pouvoir discuter avec vous des politiques et des stratégies nécessaires pour renforcer l'utilisation de la contraception par les jeunes.

 

Cordialement,

Cathryn Streifel

 

CATHRYN STREIFEL
Senior Policy Advisor

 

PRB  |  Inform. Empower. Advance.

 

POPULATION REFERENCE BUREAU

1875 Connecticut Ave., NW  |  Suite 520
Washington, DC 20009-5728 USA
PHONE  202-939-5422 

cstreifel@...  |  www.prb.org

@PRBdata on: 
Twitter | Facebook | YouTube | Instagram